Conférence : « GPA-PMA et les droits de l’enfant »

15 novembre 2017

Une soirée exceptionnelle pour réfléchir sur des questions fondamentales pour l’avenir de l’homme avec Aude MIRKOVICH, mariée, mère de trois enfants, est maître de conférences en droit privé

La procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA) sont le plus souvent envisagées en termes de revendication, laissant malheureusement de côté le principal intéressé, l’enfant, dont les droits ne sont guère pris en considération dans la balance des différents intérêts. Il est donc urgent d’envisager ces techniques au prisme des droits de l’enfant, afin de réaliser dans quelle mesure elles sont, ou non, respectueuses de ce dernier.

Alors que les parlementaires français se penchent sur les questions de filiation et d’état civil pour les enfants nés à l’étranger par PMA ou GPA, Aude MIRKOVIC, juriste renommée, dresse un état des lieux, tenant compte des dernières décisions de justice, notamment de la Cour européenne des droits de l’homme et de la Cour de cassation.

En effet, si le désir d’enfant est légitime, il ne peut être satisfait à n’importe quel prix et, notamment, au prix de la méconnaissance des droits de l’enfant.